mkdir gallery

Par Ras', le 09 août 20140 commentaire(s)Lire la suite

Bonjour bonjour !

Les nouvelles se font rares, je sais. En réalité c'est surtout que pour le moment ma vie se voit plus qu'elle ne se lit... Je n'vais pas faire un article chaque fois que je vois un écureuil dans un arbre, un chouette point de vue ou que je rencontre des gens.
Donc, avec l'aide de nesthib et kanor, j'ai ouvert une galerie de photos que je mettrais à jour beaucoup plus régulièrement, promis, et je garderai le blog pour donner quelques nouvelles par écrit quand j'aurai plein de choses à raconter ;)

Ça se passe donc sur http://gallery.xserver-x.org !

Bonne journée les copains :)

Bonjour les p'tits amis !

J'ai un peu tardé à donner des nouvelles de mon arrivée mais il faut dire que j'étais un peu occupé par quelques broutilles à faire à l'arrivée dans un nouveau pays (trouver une banque, un téléphone, des meubles, un lit... (actuellement je dors sur un matelas gonflable qui a une autonomie de 3h avant que je ne me retrouve à même le sol, ça fait de courtes nuits ^^)).
Mais au delà de ça j'ai un chouette appart, une chouette coloc (que je connaissais déjà), je suis installé en plein milieu du centre ville mais aussi du quartier LGBT, je vis donc entouré de boîtes gay über-clichées mais c'est aussi le centre donc il y a de la vie, des restaus des bars et la rue Ste Catherine à 20 mètres, on n'est pas dépaysé :)


Et puis j'ai un jardin avec des écureuils dedans !

En réalité on est tout de même un peu dépaysé, ça n'ressemble tout de même pas à Bordeaux ou Toulouse, mais je trouve qu'on se sent très rapidement chez soi ici. Certes les rues sont plus larges et toutes perpendiculaires et l'accent est différent (mieux que l'accent québécois, je vous conseille l'accent gay-québécois qui est encore plus fun ^^) mais je ne saurai dire pour quoi je me sens comme chez moi ici, c'est une impression plutôt agréable :)

J'essaierai de mettre à jour mon blag plus ou moins régulièrement (comme d'hab, donc) mais je vais surtout essayer de profiter au maximum de mon expérience ici, car je sens qu'il y a beaucoup à faire !
En attendant, quelques photos du Mont Royal que j'ai été voir en mono hier :)

      

ifconfig wlan0 down

Par Ras', le 07 juin 20139 commentaire(s)Lire la suite

Il arrive un moment où il faut l'admettre, je suis accroc.
Sexe, drogue, alcool et musique électronique ? Non.

Enfin, si, mais c'n'est pas le sujet.


Comme beaucoup de gens, je suis accroc à mon téléphone. Il m'est d'une part difficile de passer une journée sans l'avoir à portée, mais pire que ça, de le sortir de ma poche à tout moment, sans raison. C'n'est pas forcément pour regarder l'heure ou lire un message, simplement pour voir s'il se passe quelque chose dans le reste du monde. Passe encore si je suis seul dans le train, mais le problème est que ça m'arrive absolument tout le temps.
C'est un manque de respect envers les personnes avec qui je suis à ce moment là (et je m'en excuse profondément), mais c'n'est pas volontaire. C'n'est pas parce que je m'ennuie, ou que je souhaiterai être ailleurs, c'est juste un réflexe. Ça fait un moment que j'ai remarqué ce phénomène et essayé de changer quelque chose, mais même en ayant ça en tête je me retrouve involontairement en train de répondre à un message sur whats’app ou à commenter un statut... Parce que c'est un putain de reflexe, d'où le terme « addiction » utilisé plus haut, dont je n'arriverai malheureusement pas à me débarasser si facilement. Ou alors il faudrait que je me plante sur une île déserte pendant quelques semaines, pour faire une cure...



Alors je vais redoubler d’efforts. Je vais faire attention, ranger mon téléphone au fond de ma poche, ne pas répondre instantanément aux gens qui me parle sur facebook/gtalk/whatts’app/sms1..
Je vais surtout profiter des personnes présentes physiquement avec moi, et m’occuper de répondre aux gens qui sont loin quand j’ai un instant à moi. Le pire c’est que je sais ne pas être le seul et que ce comportement m’énerve chez les autres. Mais bon, quand ça m’arrive je me dis toujours que j’ai une bonne raison, que c’est une discussion importante, que j’en ai pour 30 secondes, /insérer ici une excuse en carton-pâte/…
On est entouré de technologies censées nous rapprocher qui ne font que nous éloigner au final ; mais on vit très bien dans ce paradoxe, parce qu’on s’est habitué à prendre notre dose quotidienne, on s’est accoutumé. C’est triste.
Donc je vais faire un effort disais-je. Alors ne vous inquiétez pas si vous avez moins de nouvelles et si je suis moins présent, c’est juste que je suis dans l’IRL.

Et si vous avez quelque chose d’important à me dire, envoyez moi un… fax !


Tout ça m’est venu en écoutant les paroles d’une chanson de Chill Bump (faut vraiment que je fasse un article sur eux) que je vous conseille vivement.


1 Et quand j'aurai réussi j'en profiterai pour arrêter de me ronger les ongles, aussi.

apt-get repair

Par Ras', le 16 mars 20137 commentaire(s)Lire la suite

Certains le savent, d'autres s'en doutent, les derniers n'auraient pu l'imaginer, mais c'est un fait :
je manque de confiance en moi.


Yea, really.

« Fraiche histoire, frangin », me direz vous.
Mais ce qui est intéressant c'n'est pas de s'arrêter aux faits ou aux conclusions simples.
Certes, ça influe assez directement sur notre vie quand il s'agit de parler en public, d'aller draguer cette fille seule au bar, ou même de se mettre en avant dans une situation de la vie quotidienne. Ça, c'est la partie visible, le côté public, celui qu'on essaie de « fixer » tant bien que mal avec des rustines aussi temporaires que superficielles, et que l'on peut malheureusement cacher comme ça.
« Malheureusement » car elles font au final peut-être plus de mal que de bien.
« Malheureusement » car on ne règle que les faces visibles du problème sans toucher au fond...

Utiliser mille et unes techniques pour apprendre à parler en public n'a pour effet que de devenir temporairement une sorte de machine qui applique bêtement une procédure, ça ne donne pas réellement de l'assurance. De même que prendre son courage à deux mains pour aller voir cette fille ne nous rend pas instantanément self-confident ; c'n'est qu'un rôle que l'on joue quelques heures jusqu'à ce que l'on enlève son costume, rien de plus...
Puis il faut aussi se rendre compte que ça ne règle que ce qui se voit, ce qui est évident, alors que ce handicap de base et les patchs que l'on applique pour le résoudre temporairement amènent d'autres soucis plus importants. La jalousie, les handicaps sociaux ou même certains problèmes sexuels pourraient y être liés. L'over-confidence affichée qui mène a des comportements détestable ou le besoin de reconnaissance exacerbé pourraient aussi être des conséquences, plus néfastes encore, de ces (mauvaises) « solutions » superficielles. Et c'est certainement bien plus vaste que ça...



La question n'est donc pas de voir chaque petit souci indépendamment, mais de s'attaquer au problème de fond. Ce qui n'se fait pas tout seul, dans son coin.
Comme un jeu vidéo en co-op : à un moment de ta vie il y aura quelqu'un pour prendre l'autre manette et t'aider à avancer. Que ce soit ta famille, tes amis, tes collègues de boulot ou cette fille au bar ; chacun devient un partenaire temporaire le temps de passer au niveau suivant, te permettant d'acquérir l'expérience nécessaire pour avancer dans le jeu.
Et si chacun décide à un moment de ta vie de prendre cette deuxième manette, c'est parce qu'ils voient quelque chose de bon en toi. Ils veulent t'accompagner pour une raison, et c'est sûrement ce qu'il faut en retenir. Les gens ne te suivent pas parce qu'ils aiment ton personnage, ce que tu leur montre de toi, ni même pour faire du social, ils t'aiment pour ce que tu es, toi.
Et il y a une raison à cela. Tu peux jouer le rôle que tu veux, faire semblant, feindre l'intelligence ou la confiance ; c'n'est pas pour ça que ton entourage est encore là autour de toi.
Ils n'aiment pas le personnage que tu laisse transparaître, mais celui qui est derrière la manette.



Celà dit : pour avancer, il ne faut pas compter sans cesse sur les autres, il n'faut pas suivre bêtement ce qu'ils nous disent ou nous conseillent (quand bien même leur parole soit sage et avisée).
Pour avancer il faut que la réflexion vienne de soi. Et c'est l'objet de cette note, mettre à plat cette réflexion (aussi brouillone soit elle), et me donner un brin de motivation.
Bref, vous n'verrez certainement pas de différence, mais quelque chose a changé.

NYC

Par Ras', le 14 janvier 201312 commentaire(s)Lire la suite

Il est très difficile de retranscrire à quel point mes vacances à New York étaient géniale, j’ai donc choisi de faire ça au travers de quelques photos prises au cours de mon séjour, qui expriment tout ce que j’ai aimé — voire adoré — lors de ce voyage.

L’architecture

Ce qui frappe quand on arrive à New York, c’est bien sûr l’architecture.
Au centre de Manhattan, les bâtiments sont plus grands les uns que les autres. Les bâtisses plus anciennes (mais néanmoins impressionnantes) nous font réaliser à quel point ces gratte-ciels sont immenses et permettent de créer un contraste très agréable visuellement. Cela dit, certains quartier comme Greenwich village ou Chelsea sont à taille plus humaine ; ça permet de changer un peu, autant au niveau de la taille que du style… J’ai aussi adoré vivre à Brooklyn1 pour voir le ciel de temps en temps, car ça devient presque oppressant à force. Bref, pour nous c’était idéal

Les gens

Les gens sont incroyables à New York ! Je ne sais pas si c’est lié aux vacances ou à la ville, mais on dirait que tout le monde est de bonne humeur, serviable et gentil. Avec une attention particulière aux liftiers du Rockfeller center ainsi qu’au responsable de la sécurité au sommet, toujours souriant et dansant dans la petite salle animée de sons et lumières. On pourra aussi apprécier les vendeuses du M&M’s World qui sont suffisamment serviables pour galérer 42 minutes sur leur logiciel qui refuse d’imprimer des M&M’s à mon nom en gardant le sourire. Pour la petite histoire, leur machine à personnaliser les M&M’s a refusé catégoriquement d’imprimer ce qu’on voulait dessus ; apparemment « Karim » est une insulte sacrément vulgaire dans certaines langues car c’est pour ça qu’on n’pouvait pas le faire . J’ai franchement apprécié l’attitude des New Yorkais, gentils et ouverts, à peu près l’inverse des parisiens ^^

Les magasins

Le logo NBC en m&m's :)

A New York c’est le concours permanent ce celui qui a la plus grosse... vitrine. Alors on trouve un peu partout des décorations originales, et surtout des goodies qu’on n’a pas ailleurs, que ça soit à m&m’s world, au Nintendo store au magasin Légo ou au NBC store… J’adore !

La nourriture

Je pense que New York est la capitale mondiale de la gastronomie. Les restaus chinois sont bons et pas cher, les japonais sont plus traditionnels qu’en France (parce que le restau japonais c’n’est pas que des sushis et des brochettes en vrai), les gastros indiens que tu ne goûtera jamais ailleurs ou encore les restaus péruviens fins et originaux (où le serveur parle parfaitement français), toutes les cuisines du monde sont à portée de métro. Pour quelque chose de plus simple on peut toujours aller à Eataly goûter jambons et fromages Italiens ou se faire un petit pic-nic de homard et d’huitres au Chelsea Market. Et si on aime cuisiner (comme c’est le cas pour mon frère, mon amoureuse et moi-même), on peut trouver de très bons ingrédients de tout type ; j’ai même failli être jaloux de leur rayon fromage, c’est dire…

L’art

Un tableau de Jackson Pollock, vu au MoMA

Il a fallu que j’aille à New York pour remettre les pieds dans un musée (et même dans 3 !) et j’ai adoré ça. Le fait de découvrir avec quelqu’un qui aime et connaît permet aussi de mieux apprécier, et je suis très impatient de retourner au musée avec elle.
Il faut aller au musée pour apprécier les musées. J’ai volontairement mis ce tableau de Pollock pour cette raison : en le voyant dans un bouquin ça ne m’avait rien évoqué, alors qu’en réalité j’ai beaucoup aimé ce tableau. Et je ne pense pas que l’on puisse apprécier l’art si on ne voit pas les œuvres en face. J’ajouterai d’ailleurs une mention spéciale au Met qui expose certaines de ces œuvres dans un contexte, ce qui permet d’apprécier ces peintures au mieux.

L’ambiance

Comme dans toutes les grandes villes, il y a des petits concerts et animations un peu partout. Dans le métro, dans le hall du ferry (un super groupe !) ainsi que sur certaines places. Avec ça (et certainement grâce au fait que ce soit une période de fête), on a aussi croisé des gus déguisés en mario, en batman, en statue de la liberté et autres, ça rendait Times Square encore plus fun ^^

La NBA

Faut-il faire des feux d'artifice en intérieur ?

En tant que mono-basketteur et fan de basket à pied, j’étais bien obligé de passer par le Madison Square Garden, et j’ai été comblé ! Je ne vous fais pas un dessin, le jeu est aussi impressionnant qu’à la télé, d’autant qu’on avait une très bonne place donc on ne ratait rien.
Mais ce qu’on ne voit pas c’est toute l’animation qu’il y a autour. Au-delà des musiques et des chants, il y a des animations tout le temps ! A chaque temps mort on a une chauffeuse de salle qui vient mettre l’ambiance pendant que ses collègues envoient des tee dans la foule avec un canon à tee-shirt (au dernier temps mort ils ont même sorti une mitraillette à tee-shirt ^^), pendant les quarts temps il y avait des démonstrations de dunk avec trampoline et pendant la mi-temps un petit match de basket en fauteuil roulant. Fun ! Tout ça sans compter la musique dans les arrêts de jeu, les caméras qui se baladent pour filmer les gens danser, etc., c’est vraiment quelque chose à voir, autant pour le jeu que pour l’ambiance.

Broadway

J’ai essayé de tourner ça de 42 manières différentes mais je n’arrive pas à retranscrire à quel point la comédie musicale Le Roi Lion est géniale : 3h de pur bonheur, où chaque minute est aussi bonne que la précédente.
Un spectacle à tous les niveaux, d’une qualité irréprochable. Que ce soit au niveau du jeu d’acteur, de la musique et des chants, des moyens techniques mis en place pour animer les décors, des costumes aussi magnifiques et originaux les uns que les autres, tout est parfait dans ce spectacle ! Il n’y a pas une minute de répit, on enchaîne les moments drôles, émouvants, impressionnants, renversants, tout à la fois ; il y a vraiment de quoi en sortir chamboulés. Et nous n’avons aujourd’hui qu’une envie, retourner le voir à Londres !

La vie

Mais ce qui m’a particulièrement plu pendant ces vacances, c’était la vie quotidienne. Parce que j’ai été séparé de ma chérie pendant 5 mois, que je ne vois mon frère que quelques jours par an (et encore), et ce voyage était aussi l’occasion de combler ces manques. De se réveiller tous les jours à côté de la femme de ma vie, vivre avec elle pendant 15 jours et passer de supers moments ensemble. C’était aussi l’occasion de passer du temps avec mon frère, de partager des choses ensembles et de se rapprocher un peu.
Ça peut paraître bizarre de dire ça d’un voyage à New York, mais c’est surtout ces points là que je retiendrais de ces vacances, parce que ce sont les plus important pour moi…

En vous souhaitant bien sûr une très bonne année à tous !



1merci encore à Clare et Romain pour l’appart’ !

page 1 sur 7suivante»